Publicis innove avec l’IA Marcel pour contrecarrer l’action des GAFA

intelligence artificielle

Pour mieux consolider sa position dans le domaine technologique, Publicis a décidé de reconfigurer son statut en souhaitant quitter la phase holding pour épouser celle de plateforme. Une mission qui nécessite de la part du groupe des innovations majeures. C’est dans ce sillage que l’IA Marcel a été concoctée avec comme principal objectif de mettre dans des conditions optimum les quelque 80 000 collaborateurs du groupe dans le dessein de proposer des réponses plus adéquates à sa clientèle.

Quelles sont les raisons qui excusent cette innovation ?

Selon l’avis d’Arthur Sadoun, président du directoire, le changement était devenu plus qu’urgent pour le groupe s’il souhaitait tenir le rythme qui lui était imposé par la concurrence. En effet, le groupe subit de toute part les affres des cabinets de consulting et ceux des GAFA. Souhaitant endiguer leurs efforts, l’équipe dirigeante a depuis quelques années lancé une vaste opération de reconfiguration souhaitant faire quitter le groupe de la phase de holding pour l’amener à devenir une plateforme. Tout débute en 2014 avec l’acquisition de Sapient courant, il s’en suivra une restructuration de Publicis qui donnera naissance à quatre départements : (Publicis communication, Publicis Média, Publicis Sapient et Publicis Health), une reconfiguration qui sera effective avec le lancement prochain de sa plateforme Marcel.

Quels sont les principaux objectifs de la plateforme ?

Selon Arthur Sadoun le groupe n’a pas lésiné sur les moyens pour apporter du sang neuf, mais aussi et surtout consolider ses positions. Les objectifs majeurs de la boîte peuvent être définis comme suit : premièrement, il s’agira de répertorier les talents cachés parmi les collaborateurs du groupe et de pouvoir les mettre dans des conditions de performance par le biais d’une libéralisation du marché interne. Il serait désormais possible à un collaborateur asiatique de traiter directement la commande d’un client américain. Un tel objectif ne pourra être atteint que par le biais d’un travail d’équipe et selon Arthur Sadoun, Publicis mise sur le point relatif au partage des connaissances afin de pouvoir fournir une réponse adéquate à l’attente de sa clientèle.

C’est d’ailleurs cette même clientèle qui attirera son attention dans la seconde rubrique allouée aux objectifs. La diversification de l’offre est un point essentiel sur lequel doit miser Publicis afin de faciliter davantage la vie à son client. Ce dernier doit pouvoir être en mesure de naviguer facilement entre les quatre entités du groupe. L’objectif recherché est de satisfaire le client à la limite de le mettre à l’aise surfer dans sa conscience et essayer d’anticiper sur ces désirs. Bien que le projet demeure toujours interne, il pourrait très vite être proposé au public si toutefois, il parvenait à exceller dans sa phase test.

Publicités