Avec les branches paiement et protection de l’identité, Gemalto ajuste ses résultats

Gemalto

Pour améliorer ses résultats en cette année 2017, Gemalto compte sur deux facteurs importants à savoir : l’augmentation de la demande dans le secteur de la protection des données d’une part, et d’autre part, sur les différents programmes du gouvernement.

Vers un ajustement des objectifs précédents

Gemalto, professionnel dans le secteur de la sécurité numérique, a rendu public dans un communiqué, ses nouveaux objectifs pour cette année 2017. Contrairement à son ancienne prévision de 660 millions d’euros, c’est finalement un bénéfice opération compris entre 500 et 520 millions qui sera visé. Montant revu à la baisse par Philippe Vallée en octobre dernier, son nouveau Directeur Général.

Les objectifs connus à ce jour, feront à nouveau l’objet d’une actualisation par Gemalto. En effet, d’ici au terme du premier semestre de cette année, le spécialiste de la sécurité numérique compte bien finaliser l’acquisition de la branche de gestion d’identité de l’entreprise américaine 3M. C’est une acquisition qui a pour but de renforce la biométrie de l’entreprise. Le montant global de cette filiale de 3M est d’environ 850 millions de dollars.

Incorporer de nouvelles équipes de manière efficace

La priorité selon son Directeur Général, est de trouver les moyens d’intégrer efficacement les nouvelles équipes dans ses effectifs. Philippe Vallée l’a ainsi précisé aux journalistes après leur avoir affirmé que : « dans les 6 à 12 mois prochains, il est très peu évident qu’un deal M&A majeur soit annoncé. L’objectif pour lui n’est pas de rechercher intensément des nouveaux dossiers de ce genre ».

Pour le compte de cette année, Gemalto propose que, contrairement à 2015 et son dividende de 0,47 euro, un dividende de 0,50 euro soit d’actualité. D’ici le terme de cette année, l’entreprise présentera un nouveau plan stratégique. Avec le développement du paiement, qui a déjà participé en 2016 dans l’augmentation de son chiffre d’affaires de 1,2%, ce plan pluriannuel également devrait en bénéficier. A change constants, ce chiffre d’affaires se porte désormais à 3,127 milliards d’euros.

Accélération de son rythme de croissance

En une seule année, le chiffre d’affaires de Gemalto s’est accru, atteignant ainsi le milliard d’euro dans les plateformes de services et de logiciel. C’est au quatrième trimestre dernier que son rythme de croissance a connu une accélération très importante, 3% à change constants. Ces plateformes précitées constituent désormais le tiers de toutes les activités de l’entreprise, sans rappeler qu’en 2013, elles ne représentaient que 19%. Son chiffre d’affaires dans les cartes SIM classique devrait se stabiliser autour de 5% après les 16% connus en 2016.

L’entreprise attend par contre la croissance des cartes eSIM, comme renfort de sa croissance globale. Après l’annonce de l’accord signé avec Microsoft, qui concerne la gestion desdites cartes SIM incorporés dans les mobiles et compatibles avec toutes les marque, l’entreprise entend bien soutenir ce secteur. Le bénéfice opérationnel de l’entreprise se chiffre à 453 millions, connaissant ainsi une hausse de 7%. Sa marge elle, connait aussi une nette amélioration d’environ 14,5%.

Publicités