Le secteur de l’automobile veut rendre ses voitures plus sûres

secteur-automobile

Pour assurer une sécurité totale de leurs voitures durant toute leur durée de vie les géants de l’automobile doivent miser plus  sur les politiques sécuritaires de leur bolide selon le communiqué de ce lundi de l’autorité fédérale de la sécurité routière (NHTSA). Cette protection doit passer par le renforcement total de tous des systèmes électroniques et informatiques installés dans les voitures  pour parer à d’éventuelles attaques de pirates. La National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) n’a pas cependant donné beaucoup de détails dans son discours mais elle s’est juste contentée de révéler des indications qui permettront de rendre les routes plus sûres avec l’avènement des voitures autonomes.

Une recommandation de la NHTSA en phase avec les constructeurs

Face aux recommandations de l’autorité fédérale de la sécurité routière concernant le renforcement de la sécurité des systèmes informatiques et électroniques des voitures le regroupement des grands constructeurs américains et étrangers AUTO-ISAC (Automotive Information Sharing and Analysis Center) n’a pas tardé à réagir en approuvant les directives de la NHTSA qui sont en phase avec quelques mesures déjà en cours. Ces dernières ont été mises en place depuis déjà un en réponse aux résultats  des chercheurs en sécurité.

Ces derniers lors d’un essai avaient réussi à s’accaparer et contrôler à distance une JEEP Cherokee au grand dam de son fabricant. A l’époque le constructeur de la Jeep Fiat Chrysler Automobile avait jugé nécessaire de faire revenir près d’1,4 million de ses véhicules dans l’optique de mieux les sécuriser en y incorporant un logiciel de protection pour mieux faire face aux éventuelles attaques. A la suite de Fiat Chrysler Automobile d’autres constructeurs comme BMW et Tesla avaient jugé nécessaire de renforcer la sécurité de leurs voitures.

La sécurité des voitures automatisées au cœur des débats

Les recommandations de la NHTSA  concernant le renforcement total de tous des systèmes électroniques et informatiques installés dans les voitures viennent s’ajouter aux préoccupations des analystes. Ils notent une vulnérabilité des systèmes de communication des voitures lors de leur mise à jour à distance comme  nouvelle possibilité développée par beaucoup de constructeurs.

Ces inquiétudes sont renforcées par la mise en garde du FBI (Federal Bureau of Investigation) au cours de l’année sur la mise à jour à distance des logiciels des voitures qui peut donner aux bandits une opportunité d’entrer dans les données de la voiture. Ed Markey et Richard Blumenthal deux sénateurs démocrates reprochent à la NHTSA de ne pas apporter par la même occasion une solution à ce problème de sécurité.

Publicités