L’alliance Microsoft et Renault-Nissan pour la voiture connectée

microsoft-renault-nissan

Le géant américain de l’informatique Microsoft démontre qu’il peut évoluer dans un secteur autre que l’informatique en nouant une alliance mondiale avec le groupe franco-japonais Renault-Nissan pour mettre prochainement sur le marché une ligne de voitures connectées grâce à la plateforme en ligne Microsoft Azure. Dans ce partenariat signé ce lundi 26 septembre les deux groupes vont travailler en étroite collaboration dans le développement des voitures connectées où chaque entité pourra s’appuyer sur l’expertise de l’autre.

Pour plus de connectivité dans l’habitacle

L’objectif premier du partenariat entre Microsoft et le groupe Renault-Nissan est de fournir à ce dernier les services connectés qui seront installés dans  ses nouveaux modèles de voitures. Ces futurs modèles permettront au conducteur d’avoir une assistance dans sa conduite avec la navigation avancée, la connectivité de la voiture permettra un certain contrôle à distance de quelques fonctionnalités comme le verrouillage ou le contrôle.

Le conducteur avec le service connecté perdra moins de temps au niveau des parkings avec le paiement automatique. Le passager se sentira à l’aise avec toutes les fonctionnalités à sa disposition comme s’il était devant sa tablette ou son ordinateur en pouvant accéder sur l’internet et vérifier ses emails tout en étant présent sur les réseaux sociaux. Cette collaboration révèle aussi une certaine visée marketing en créant une approche personnalisée entre le client et le constructeur.

Un bord personnalisé

Avec la plateforme Microsoft Azure dans votre nouvelle voiture du groupe Renault-Nissan vous serez à mesure de pouvoir gérer toutes vos données personnelles, mais plus intéressantes encore toutes vos accommodations de voiture en voiture. Cette fonctionnalité de migration de données et de réglages entre voitures permet au conducteur de s’épargner de beaucoup de tâches qu’il fait au préalable à chaque fois qu’il monte d’une voiture. La plateforme mise à jour fréquemment enregistre les préférences de chaque conducteur une fois que ce dernier prend possession d’une voiture.

De ce fait grâce au GPS préréglé la voiture n’aura pas de difficulté à se frayer un chemin par exemple, cette couverture est effectuée au niveau de vos stations radio ou votre façon de conduire. Avec cette technologie développée par Microsoft pour les voitures prochaines de Renault-Nissan, le conducteur pourra paramétrer l’habitacle de sa voiture selon ses préférences. Mais en attendant les clients devront patienter jusqu’en 2020, date de sortie des premiers modèles selon le groupe franco-japonais.

Une annexe connectée du bureau

Au-delà de cette connectivité amenée dans la voiture et entre les voitures, cette alliance démontre le désir non moins caché du groupe américain de se positionner comme l’equimentier du franco-français Renault-Nissan comme l’a expliqué Laurent Petizon, consultant automobile chez AlixPartners.

Cette approche est compréhensible au moment où le groupe franco-japonais se retrouve dans un secteur inconnu loin de ses expertises et aura besoin l’ingénierie de Microsoft pour mettre sur le marché d’ici 2020 des voitures connectées. Avec sa récente acquisition de la start-up française Sylpheo et son partenariat avec le géant de l’informatique Microsoft, l’Alliance Renault-Nissan est bien partie pour marquer de son empreinte le secteur des technologies de pointe de l’automobile où de grandes marques de voitures nouent un peu partout avec des géants de l’informatique.

Publicités