Le secteur des smartphones très saturé en ce moment

smartphone marché saturé

Le marché des téléphones mobiles est de plus en plus plongé dans une situation de saturation sans précédent. Depuis 2010, les ventes de smartphones n’ont pas réussi à atteindre un niveau suffisant. En effet pour l’année 2016, il est attendu un très faible taux progression de l’indice du marché.

Une chute libre des ventes

Les choses ne sont plus les mêmes dans la vente des smartphones. Le marché des téléphones mobiles ne réussira évidemment pas pour cette année à atteindre le taux favorable jadis acquis il y a 7 ans. En effet il est à hauteur de 7%, le taux de progression qui est attendu pour 2016. Ce résultat n’est rien d’autre que la moitié du taux accusé en 2015, et qui était à hauteur de 14,4%. D’ailleurs, le cabinet Gartner estime que le marché ne pourra plus atteindre le taux de performance qu’il avait acquis en 2010, soit une progression record de 73%. En outre il est aussi impossible d’atteindre un chiffre d’affaires de 2 milliards pour cette année dans ce marché. Les analystes de Gartner prévoient pour l’année 2010 les ventes à 1,9 milliard.

Certains utilisateurs renouvellent rarement leurs téléphones

Cette situation du marché global des smartphones est le résultat d’une saturation constatée dans les pays riches détenant un taux d’équipement de 90%, et le renouvellement périodique des terminaux en est aussi une cause majeure. Par ailleurs, il est estimé que cette situation ne connaîtra pas de lendemains meilleurs d’ici au moins cinq ans, à en croire l’analyste Roberta Cozza du cabinet Gartner. Les offres d’achat proposées par les opérateurs en parallèle avec celles de renouvellement pour tous les deux ans ont tendance à pousser les consommateurs au prolongement de la durée d’utilisation de leurs appareils ainsi acquis. Par exception, il est clair qu’un programme de renouvellement de ses iPhone est proposé par Apple tous les ans, même si la durée de vie de ses terminaux est estimée à 3 ans. Mais selon Roberta Cozza, ces programmes ne s’adressent pas à tous les utilisateurs, et le plus grand nombre d’entre eux gardent leurs téléphones pendant au moins 2 ans ou même beaucoup plus longtemps. L’analyste de Gartner souligne que le choix de ces utilisateurs est par ailleurs motivé par l’offre des mises à jour technologiques qui sont devenues « incrémentales plutôt qu’exponentielles. »

À la recherche de marchés émergents

Les fabricants sont maintenant obligés d’aller explorer d’autres marchés pour écouler leurs produits : le marché des pays émergents. En effet la part des smartphones n’a pas encore atteint un niveau élevé dans ces marchés, et la demande y est toujours présente. L’Afrique subsaharienne représente à elle seule un marché très attirant, où les ventes de smartphones ont largement pris le dessus sur celles des téléphones portables classiques en 2015. Par ailleurs, c’est toujours l’Inde qui affiche le plus de potentialités avec des ventes très importantes ces dernières années. Le marché chinois qui concentre près de 95% du commerce des smartphones s’est quant à lui stagné depuis 2015. Selon le cabinet Gartner, la Chine est un marché miné d’une très grande complexité que d’une situation de compétitivité. La directrice de recherche de chez Gartner, Annette Zimmermann, souligne que les compagnies d’Internet chinoises « investissent de plus en plus dans le développement de terminaux mobiles. »

 

Publicités