Les entreprises de construction automobiles envahissent le secteur de la mobilité

les entreprises automobiles

C’est une nouvelle tendance dans le milieu de l’automobile. Depuis un certain temps, les constructeurs autos s’intéressent davantage à l’investissement dans le secteur de la mobilité. Rien qu’au début de cette année, le groupe automobile, General Motors annonçait déjà sa coopération avec le leader de services de VTC, Uber.

Un secteur à profit potentiel pour les partenaires

C’est un secteur attractif et profitable pour chacun des alliés. Le groupe General Motors a lui seul décaissé dernièrement un investissement de 500 millions de dollars pour son partenariat avec Lyft. En effet ce partenariat avec le concurrent direct d’Uber aux Etats-Unis a vite été suivi par d’autres constructeurs automobiles à l’instar du  groupe Ford et Daimler. Selon l’analyste du cabinet Ernst & Young, Mark Short, les constructeurs autos « veulent s’assurer qu’ils sont dans la partie ». Le spécialiste et conseiller des entreprises dans ces types de partenariats révèle que ce nouveau système est très lucratif pour les compagnies et pour en tirer pleinement profit, « il faut investir dans ces entreprises » de VTC.

D’ailleurs, avec ce nouveau système de coopération, « chacun y trouve son compte ». C’est en fait un investissement bien profitable pour les firmes VTC que pour les constructeurs. Comme le souligne l’analyste Jan Dawson, une compagnie comme Uber ne connait pas beaucoup « de choses des voitures, de comment elles sont « fabriquées » et de leur manière de fonctionnement. Toyota et Uber ont de leur côté décidé de coopérer pour la mise en circulation effective de véhicules autonomes, garantissant ainsi à chacune des parties la chance de pouvoir profiter pleinement de la compétence ainsi que de l’expérience de son partenaire.

Une possibilité ouvrant la voie à l’ère du véhicule électrique

Il est clair que ce partenariat avec les groupes de VTC représente un avantage pouvant conduire vers l’adoption des véhicules électriques ou hybrides qui sont généralement considérés comme étant très inaccessibles pour les particuliers. Dans cette perspective, une stratégie d’offre de possibilités de rabais des constructeurs automobiles pour leurs partenaires de services VTC comme Lyft ou Uber serait dès lors beaucoup plus facile à entreprendre et beaucoup plus fructueux.

Ce nouveau service est donc venu pour améliorer l’environnement de la mobilité.  En effet à la fin du mois de décembre dernier, le service Uber Vehicule Solution, qui a comme spécialité l’achat ou le leasing de voitures, a fait un résultat global de 50 000 clients avec des opérations de plus d’un milliards dollars de chiffre d’affaire.

 

Publicités