La molécule d’IBM tueuse de virus

Virus

L’International Business Machines plus connu sous IBM est le géant du matériel et des services informatiques dans le monde. Le spécialiste de l’informatique qui collabore depuis quelques années avec l’institut de Bio ingénierie et de Nanotechnologie de Singapour vient de faire une découverte qui va révolutionner la médecine. Les deux sociétés sont arrivées à mettre au point une molécule capable d’éliminer un virus. Vu les deux entités cela peut faire penser aux virus informatiques mais détrompez-vous nous parlons de virus organiques responsables de la plupart des maladies.

Découverte de la molécule tueuse de virus

IBM et l’institut de Bio ingénierie et de nanotechnologie ont découvert un atome qui peut tuer un virus. Le rôle d’un vaccin est de déclencher une solution immunitaire à l’égard d’un antigène pour que lorsque cet individu est de nouveau exposé à cet antigène une nouvelle réponse immunitaire plus forte soit déclenchée. Mais il peut arriver qu’un virus mute son code génétique et rend son vaccin inefficace car ce dernier ne pourra plus reconnaître le virus pour déclencher l’immunisation. Donc les récentes recherches en médecine se basaient à chaque fois sur les nouvelles souches de vaccin encore et encore comme avec la grippe.

Au lieu de toujours essayer de croire à une faille sur le code génétique des virus qui du jour au lendemain peut se métamorphoser, IBM et l’Institut de Bio ingénierie et de nanotechnologie ont trouvé mieux en s’attaquant aux molécules qui entourent le virus. Comment peut-on éradiquer des maladies telles que la grippe, l’ebola, le Zika si leur virus ne cesse de muter ? C’est à cette question que le géant de l’informatique américain et l’institut de Bio ingénierie et de nanotechnologie ont voulu répondre en basant toutes leur recherche sur les molécules qui entourent le virus. Ils ont découvert une molécule commune à toutes les surfaces de virus les glycoprotéines.

Mode d’action de la nouvelle molécule

Il se trouve que cette molécule sert aux virus à se fixer aux cellules et les détruire. Ainsi les chercheurs ont retourné ce mécanisme contre les virus en créant une grosse molécule qui va attirer en elle les virus grâce à l’électricité statique. Ce phénomène sera fatal pour eux car au lieu d’aller traditionnellement s’accoler aux cellules ils vont converger vers la molécule et par la même occasion ils ne vont plus se développer dans l’organisme.

En même temps, pour rendre plus efficace sa découverte IBM y a implanté un type de sucre (le mannose) qui va permettre une réponse plus virulente de l’organisme face au virus en déclenchant rapidement l’immunisation du corps. Cependant, toutes ces recherches ont été effectués au sein d’un  laboratoire, il tarde aux scientifiques de le tester dans leur milieu adéquat pour avoir un avis définitif sur leur efficacité.  Mais les résultats attendus de cette molécule tueuse d’IBM donnent l’espoir de croire à des lendemains meilleurs.

Publicités