International Biosciences propose désormais un test ADN pour la maternité de substitution

International biosciencesInternationale Biosciences, le groupe siégeant au Royaume-Uni est une entreprise réputée en matière de test ADN. Après ses nombreuses offres sur les zones dites classiques du test ADN, voici qu’elle s’est attaquée au test pour la maternité de substitution. Une nouvelle offre qui s’explique essentiellement par la forte demande sur le marché.

Une nouvelle corde à l’arc d’International Biosciences

International Biosciences est réputée dans le domaine des tests ADN. C’est d’ailleurs son marché principal. Au fil des années, l’entreprise a régulièrement développé des offres pour couvrir ce secteur. Sur les tests de paternité et de maternité classiques, se sont ajoutées plusieurs autres propositions telles que les tests de filiation, les tests d’ascendance ou les tests prénataux. L’entreprise propose même des tests ADN de poids et de bien-être et des tests d’infidélité. De fait, l’entreprise a été à l’origine de quelques polémiques comme lorsqu’elle a démocratisé la vente de kits ADN qui se vendaient librement dans les pharmacies au Royaume-Uni. Récemment, c’est l’inverse qui s’est produit. À partir de la récurrence de polémiques de même nature, internationale, Biosciences a pensé à développer son marché pour produire un test ADN pour la maternité de substitution. En effet, nombreux sont les scandales qui ont éclaté mettant en avant des erreurs, des maladresses et des incompétences dans la maternité de substitution traditionnelle ou gestationnelle. L’entreprise permet donc à ses clients d’avoir un moyen de vérification afin d’avoir l’esprit tranquille. Certaines fois, ce test peut même se révéler obligatoire par l’insistance des autorités.

Le test ADN pour la maternité de substitution répond à un besoin

Ce nouveau test ne s’ajoutera pas à ses précédents en vain. Il y a une réelle demande sur ce point spécialement. Cela est marquant dans les sociétés actuelles dont les législations commencent à tolérer de plus en plus la gestation pour autrui (GPA). Il est nécessaire alors d’avoir une certitude quant à la filiation d’un nouveau-né autant pour la tranquillité d’esprit des parents que pour des besoins légaux. C’est le cas notamment en cas d’immigration. Lorsque des personnes sont obligées de quitter leur pays pour recourir à la maternité de substitution, elles peuvent vouloir à leur retour accorder la nationalité à leur enfant. Il peut leur être demandé de prouver la relation parentale auquel cas un test ADN de maternité de substitution se révélerait nécessaire. Le test ne cherche pas seulement à vérifier l’authenticité de l’ovule, il cherche aussi à identifier quel sperme a été utilisé. C’est pour en cela qu’il aide particulièrement les couples homosexuels. Il permet de savoir lequel est le père biologique de l’enfant né. Résultat qui a des conséquences au sein de la famille, mais aussi sur le plan légal.

 

Publicités