La BEI finance la start-up Qwant à hauteur de 25 M€

QwantLe moteur Qwant, alternative franco-allemande à Google, a annoncé avoir bénéficié d’un investissement de la Banque européenne d’investissement (BEI) qui soutient la start-up à hauteur de 25 millions d’euros.

Participer activement au développement du marché européen du numérique est le souhait de la Banque de l’Union européenne, face à un secteur très concurrentiel dominé par les géants de l’Internet, et à l’internationalisation des pratiques du numérique. Jeune entreprise dynamique et innovante, Qwant s’est imposé depuis 2013 comme l’un des futurs leaders européens du numérique avec le lancement en 2013 d’un moteur de recherche doté d’une méthodologie de recherche Internet adaptée aux besoins de ses utilisateurs européens. Qwant est en effet un moteur de recherche qui indexe, contextualise et classe les contenus du web, réseaux sociaux inclus, de façon à donner à ses utilisateurs une vision plus large des réponses à leurs requêtes. Le moteur s’engage sur des valeurs européennes essentielles : le respect de la vie privée des utilisateurs, l’anonymisation des requêtes, la neutralité des résultats. La vocation immédiate de Qwant est de présenter une alternative européenne crédible et fluide dans le domaine de la recherche sur internet.

Aux Etats-Unis, l’anti-Google, c’est DuckDuckGo. Le moteur de recherche s’engage en effet à ne pas pratiquer de tracking et à ne collecter aucune donnée personnelle. Et pourtant, il réalise déjà des profits. Le site PresseCitron explique en effet que «  Le moteur de recherche DuckDuckGo a été créé en 2008. Et pendant des années, tout le monde ignorait son existence. Mais lorsqu’Edward Snowden a commencé à révéler les dessous de la surveillance massive qui était menée par la NSA et les agences de renseignement des pays alliés des Etats-Unis, le trafic de DuckDuckGo a connu un bond exceptionnel. » Et ajoute :  » A l’origine, Gabriel Weinberg, le PDG, a créé DuckDuckGo dans le but de proposer des résultats de recherche différents de ceux de Google. Mais après les premières révélations de Snowden, celui-ci s’est fait remarquer parce que contrairement à Google, il pratique le zero tracking, c’est-à-dire qu’il « ne vous espionne pas ». Et actuellement, DuckDuckGo, ce n’est pas moins de 10 millions de requêtes par jour. Cette année, le site pourrait même totaliser 3 milliards de requêtes. »

Le Financement de la BEI s’inscrit dans le cadre de l’initiative Horizon 2020 et notamment du Programme « InnovFin – financement européen de l’innovation » qui offre des produits sur mesure pour le financement de projets de recherche et d’innovation (R-I), menés par des entreprises de petite, moyenne et grande dimension et par les promoteurs d’infrastructures de recherche.

Publicités