Des Big Data encore largement sous-exploitées

Big DataLa revue de l’IT publiée par Dell propose des pistes pour permettre aux entreprises de tirer profit de leur big data, trop souvent inexploitées.

Faisant référence à une étude IDC, l’article indique qu’aujourd’hui « un salarié génère en moyenne 1,8 million de mégaoctets de données chaque année. Des données de tout type, structurées ou non, professionnelles ou privées. Le problème est que ces données ne sont pas exploitées. La majorité des entreprises sont conscientes des volumes d’informations qu’elles ont à leur disposition mais elles sont également 44 % à ne pas savoir comment les utiliser. »

Devant le constat qu’aujourd’hui, les entreprises n’exploiteraient qu’à peine la moitié du potentiel de leurs données, l’article s’interroge sur les freins : la sécurisation des données, par exemple, « reste un défi pour plus d’un tiers d’entre elles (35 %) et le problème du coût est central dans ce domaine. Plus de 30 % des entreprises interrogées citent le prix de l’infrastructure ou de l’externalisation parmi les principaux freins. Beaucoup de responsables IT rencontrent également des difficultés pour justifier la valeur du Big Data. Un quart d’entre eux s’interrogent sur le ROI et 22 % ne parviennent pas à obtenir le soutien de leur hiérarchie. »

Un autre aspect ne doit pas être négligé, celui des compétences liées au big data, qui ne sont pas assez répandues sur le marché du travail et dans les équipes IT des entreprise : « Plus de 20 % des entreprises n’ont pas les compétences techniques pour exploiter leurs propres données et la même proportion affichent une méconnaissance des bonnes pratiques en la matière. Une sur cinq admet qu’elle ne saurait pas comment utiliser les résultats des analyses. »

C’est au niveau des décisions marketing que les big data sont aujourd’hui les plus sollicitées mais IDC prévoit que les entreprises utiliseront dans quelques années les big data « pour des scénarios encore impossible à imaginer à l’heure actuelle. Pour le moment, seul un petit pourcentage d’entreprises utilise le Big Data pour des analyses prédictives. Nul doute que ce nombre grandira à mesure que la maîtrise des technologies progressera. »

Publicités