Les fonds de capital innovation en France

capital innovation626 millions d’euros est le montant investi par les fonds de capital innovation français en 2014 et communiqué par bpifrance à partir de l’analyse réalisée par l’Afic (Association française des investisseurs pour la croissance).

En 2013, la France était la première industrie européenne du capital innovation et en 2014, 438 entreprises ont augmenté leurs fonds propres grâce aux fonds de capital innovation. Ce mode de financement, qui consiste à prendre des parts dans le capital d’entreprises non cotées et innovantes à très forts potentiels de rendement est un modèle qui s’est fortement structuré et développé ces 20 dernières années.

La France est la première au niveau européen sur ce segment en termes de montant investis au capital des entreprises mais reste loin derrière des Etats-Unis, où cette activité y est 5 fois plus développée.

Selon bpifrance, le capital innovation est une activité très risquée, un quart des entreprises en ayant bénéficié disparaissant au bout de 10 ans. Mais, à l’inverse, un quart connaît une forte croissance, de plus de 20% par an. En outre, le capital innovation est un soutien essentiel pour la partie innovante du secteur productif, dont l’accès aux financements traditionnels peut se révéler difficile.

La dynamique est donc favorable en 2014. bpifrance voit un écosystème se mettre en place, centré sur les start ups et l’innovation, avec de multiple acteurs et de projets : incubateurs, fonds, Business Angles, accélérateurs, plateformes et Bpifrance Le Hub. Bpifrance Le Hub est une « offre d’intermédiation pour catalyser les relations entre startups, ETI et grands groupes.

Le magazine Challenges explique que « pour soutenir les investisseurs et accompagner les financements privés dans cette activité risquée, l’intervention publique est nécessaire. Bpifrance est présente indirectement ou directement dans 80% des investissements réalisés en 2014 en France. » Et ajoute que « si des faiblesses structurelles demeurent, les signaux sont au vert depuis 2013 graphique avec une augmentation des capitaux levés, une élévation des tickets d’investissement et une progression de la rentabilité des fonds, de quoi mettre la France sur la voie de devenir une startup nation. »

En effet, La Tribune pointait dans un article publié en mars dernier que le nombre de jeunes pousses financées était en recul de 6,6% par rapport à 2013 alors que le capital-investissement dans son intégralité, tous métiers confondus était en hausse de 6%. En valeur, les fonds de capital-innovation qui ont investi 626 millions en 2014 sont en recul de 2,5%.

Publicités