La Fnac inaugure son premier magasin « Fnac Connect » dédié aux produits connectés.

Fnac connect« Un objet connecté est un matériel électronique qui peut communiquer avec un smartphone, une tablette tactile et/ou un ordinateur. Communiquer en ce sens qu’il peut envoyer et recevoir des informations, ceci par le biais d’une liaison sans fil, Bluetooth ou Wifi. L’intérêt principal, c’est l’interactivité, la possibilité de récupérer des informations, ou d’envoyer des statistiques, de créer des règles, etc. Les objets connectés ne sont pas à proprement parler une nouveauté. On se rappelle le fameux lapin Nabaztag qui eut son heure de gloire il y a quelques années. Mais l’avènement des smartphones et autres tablettes, qui font désormais partie de notre quotidien, a donné un formidable élan à la créativité des fabricants et ouvert le champ des applications », peut-on lire sur le site de la Fnac.

C’est dans ce contexte que la Fnac ouvre son premier Fnac Connect, à Angoulême, sur une surface de 85 m2. La surface de vente propose une centaine de produits et accessoires, allant des mini-drones aux montres connectées. Le communiqué indique que cette ouverture s’inscrit dans le cadre de la stratégie de diversification de l’offre entamée par le distributeur il y a déjà plusieurs années. Plusieurs autres magasins devraient suivre ainsi que l’aménagement de « corners » dédiés dans les magasins existants. Le concept est la vente de divers produits et accessoires mais également des zones de démonstrations pour découvrir les usages et les dernières innovations.

Le plan de reconquête lancé par la Fnac en 2012 vise à lutter contre la concurrence d’Internet et la dématérialisation de nombreux biens culturels par une diversification de l’offre. Selon Les Echos, « Téléphonie et objets connectés font ainsi partie des cinq nouvelles familles de produits – qui comprend également les jeux et jouets, le petit électroménager et la papeterie – lancés par l’enseigne depuis 2012. Ces nouvelles catégories représentaient à fin 2014 environ 11% des ventes totales de la Fnac. « C’est notre vocation d’être en première ligne sur des marchés à fort potentiel», a déclaré le PDG du distributeur, Alexandre Bompard, le 27 février dernier lors de la présentations des résultats annuels 2014 de l’entreprise. »

A noter que sur le marché B2C des objets connectés, l’Idate indique que plus de 20 millions de wearables ont été vendus en 2014, et que les ventes pourraient atteindre près de 123 millions d’objets en 2018.

 

Publicités