Un nouveau référentiel de l’innovation

Référentiel BpiBpifrance, en partenariat avec la FING, repose la question de la définition de l’innovation pour ne pas la limiter à l’innovation technologique.

La filiale de la Caisse des Dépôts qui intervient en partenariat avec les acteurs privés pour financer et investir dans l’innovation, a travaillé avec la Fondation Internet Nouvelle Génération (FING) sur un nouveau référentiel de l’innovation. Les deux acteurs se sont appuyés sur une collaboration avec de nombreuses entreprises innovantes pour mieux appréhender les multiples formes que peut prendre l’innovation aujourd’hui. Ce nouvel outil vise à décloisonner les approches et les secteurs et prendre en compte « l’innovation nouvelle génération ».

Bpifrance et la FING sont partis du constat que les critères pour accorder un financement lié à l’innovation en France étaient jusqu’à aujourd’hui trop centrés sur le secteur des nouvelles technologies et que la notion d’innovation se devait d’être élargie. Cet élargissement permet de prendre en compte davantage d’entreprises, potentiellement de futurs leaders mondiaux dans leur domaine.

Le référentiel retient 6 catégories d’innovation :

– l’innovation de produit, de service et d’usage
– l’innovation de procédé et d’organisation
– l’innovation marketing et commerciale
– l’innovation de modèle d’affaires
– l’innovation technologique
– l’innovation sociale

Ces 6 catégories sont désormais intégrées dans l’analyse des projets et leur dimension novatrice par rapport à la concurrence. «Qu’est-ce qu’il apporte de nouveau au marché, et en quoi il différencie l’entreprise qui le propose?», résume Daniel Kaplan, délégué général de la Fing. «Cela permettra d’assurer un continuum de financement entre une subvention de 30 000 euros d’une bourse «French Tech» et un ticket de «Large Venture» de 20 millions d’euros», détaille Paul-François Fournier, qui rappelle que BPI France a «injecté un milliard d’euros dans des projets innovants l’an passé, soit une hausse de plus de 40% par rapport à 2013».

Bpifrance prévoit d’investir 8 milliards d’euros d’ici à 2017 dans des sociétés françaises à fort potentiel innovant. Pour Paul-François Fournier, directeur exécutif en charge de l’innovation à Bpifrance : « À la création de Bpifrance, nous avons constaté notre difficulté à financer certaines entreprises dont la création de valeur n’est pas essentiellement issue de la technologie. Nous avons souhaité mettre en place une nouvelle grille d’analyse afin d’élargir notre appréciation de l’innovation, et de ne pas passer à côté d’entreprises innovantes créatrices de valeur et capables de devenir leaders sur leur marché. Notre objectif est de partager ce nouveau référentiel avec l’ensemble des acteurs de l’innovation ». A noter qu’en 2014, Bpifrance a consacré 1 milliard d’euros au financement de l’innovation, en augmentation de 40% par rapport à l’année précédente.

 

Publicités