La flexibilité dans le travail, facteur d’innovation

FlexibilitéRegus est une société britannique installée notamment en France qui propose à ses clients des bureaux équipés, des bureaux virtuels et des salles de réunions. Elle vient de publier une étude pendant à prouver que le travail flexible favorise l’innovation.

L’étude se place dans le contexte de l’intrapreneuriat et de l’entrepreneuriat en France. D’après Régus, de plus en plus d’entreprises souhaitent soutenir les démarches innovantes de leurs employés, convaincues par le fait que ces innovations vont apporter de réels bénéfices à l’activité. Cette enquête indique que, dans cet objectif, 42 % des professionnels français pensent que le travail flexible joue un rôle essentiel.

S’inspirant des récentes initiatives mises en place par des entreprises comme Google et Dell3, Regus s’est penché sur les facteurs considérés comme essentiels par les cadres et dirigeants pour encourager l’innovation dans l’environnement de travail, et donc soutenir les intrapreneurs. Il s’agit des moyens mis à disposition des collaborateurs pour se comporter comme des entrepreneurs et ainsi insuffler un état d’esprit créatif autour de projets dont les salariés peuvent être à l’origine. Selon les résultats de l’enquête, pratiquement la moitié des entreprises françaises ont mentionné l’accès aux postes de sénior management et à la direction (43 %), les outils d’évaluation des compétences (42 %), puis l’association de collaborateurs issus de différents départements (41 %). A noter que la flexibilité du travail est également un levier important puisqu’elle est citée par 42 % des cadres et dirigeants. Ces 4 facteurs se retrouvent également à l’échelle globale des répondants.

Selon Regus, les entreprises se sont rendues compte que les intrapreneurs stimulent l’innovation et elles cherchent à favoriser cet esprit dans leur organisation. Les deux dimensions préconisées sont la flexibilité horaire pour parvenir à un meilleur équilibre entre vie privée et vie professionnelle et la possibilité de travailler à des endroits différents, ce qui donne également une marge de manoeuvre ainsi que des opportunités de rencontres avec des employés exerçant d’autres fonctions ou provenant d’autres entreprises. Le résultat est une ouverture d’esprit à d’autres expériences dans un contexte moins emprunt de stress et de pression.

Sortir des sentiers battus peut sûrement aider à stimuler l’innovation. L’enquête indique enfin que 58 % des entreprises estiment que le secteur IT a le meilleur potentiel pour créer une entreprise, suivi par le Consulting (25 %) et le retail (25 %). Par ailleurs, 28 % des répondants français déclarent que les programmes d’innovation structurés sont essentiels pour stimuler l’innovation, 67 % des répondants pensent que l’esprit d’entreprise s’est développé au cours des cinq dernières années dans leur secteur et16 % des répondants indiquent que le nombre de femmes entrepreneurs augmente tandis que 17 % estiment que l’entrepreneuriat multiple est en hausse.

Publicités