MyFeelBack, une start-up toulousaine aux ambitions internationales

La start-up originaire de Toulouse et spécialisée dans le sondage intelligent (smart survey) est soutenue par plusieurs investisseurs et compte bien se déployer aux Etats-Unis

Le premier tour de table récemment achevé de MyFeelBack lui a permis de collecter 1 million d’euros. Grâce à la plateforme de financement participatif Wiseed, plusieurs investisseurs français mais aussi américains ont apporté leur soutien à un projet qu’ils jugent très prometteur sur un marché, celui du sondage, particulièrement dynamique actuellement. Parmi les soutiens de MyFeelBack figurent la banque publique d’investissement BPIfrance ainsi que la Région Midi Pyrénées.

MyFeelBackMyFeelBack est un logiciel SaaS d’acquisition et d’analyse de données client en multicanal. La plateforme commercialisée, permet de créer, cibler et diffuser des questionnaires pour collecter par exemple des retours de satisfaction clients. Les données recueillies viennent enrichir automatiquement une base de données clients en temps réel. L’analyse des données statistiques est accessible en temps réel également et les données récoltées peuvent être croisées (géolocalisation, support utilisé, profil du participant…).

L’objectif de la société est de s’installer à New York pour attaquer un marché en forte croissance. Selon Stéphane Contrepois, président et cofondateur de MyFeelBack, « Nous allons également accélérer les ventes en lignes et investir dans de nouveaux projets de R&D ». MyFeelBack veut en effet proposer des outils de marketing et d’analyse de données à la pointe de la technologie et faciles à manipuler, un défi qui reste à relever aujourd’hui sur ce marché du sondage intelligent. Idéalement, il souhaite quadrupler le chiffre d’affaires d’ici 2017. Une deuxième levée de fonds est prévue pour 2015, laquelle viendra consolider le développement aux Etats-Unis. Pour l’heure, la start up cherche à passer des partenariats avec des grands groupes internationaux.

La jeune pousse compte déjà des grands noms dans sa clientèle comme BMW, Pixmania, Airbus et la SNCF, soit 35 000 utilisateurs au total dont un tiers est américain.

 

Publicités