La nouvelle stratégie de brevets de Tesla

teslaLe jeune constructeur américain de voitures électriques, Tesla Motors, a récemment modifié sa stratégie d’innovation technologique. Plutôt que de chercher à protéger toujours davantage la technologie associée à ses véhicules électriques, l’entreprise a rendu public son portefeuille de brevets, permettant à n’importe quelle entreprise de s’en servir.

Une décision très sensée

Les observateurs ont tout d’abord été surpris car ils considéraient que les brevets de la start up étaient précisément son avantage compétitif, surtout ceux portant que le système de rechargement rapide des batteries. Mais la décision de Tesla était en réalité très sensée car le bénéfice attendu par l’adoption rapide des véhicules électriques par les consommateurs est plus important que les éventuels coûts générés par le fait que les concurrents détiennent désormais la technologie de Tesla.

Le principal bénéfice des brevets pour les start ups est de pouvoir limiter les copies par les acteurs plus importants du même secteur. Ces derniers ont en effet une capacité de production ainsi qu’un réseau de distribution bien plus développés. C’est sur ces bases qu’Elon Musk, le patron de Tesla avait basé sa stratégie en protégeant sa technologie. Cette stratégie fait d’ailleurs sens dans de nombreux secteurs comme celui des biotechnologies. Si les brevets y étaient rendus publics, les grands labos pharmaceutiques et les « génériqueurs » se jetteraient sur les brevets et n’auraient plus qu’à les copier et à les confier à leurs forces commerciales, éjectant directement les start up du marché.

Encore trop peu de véhicules électriques sur le marché

Mais Elon Musk se trouve confronté à un problème différent de celui rencontré par les start up de biotechnologies. En fait, il ne s’affronte pas aux constructeurs automobiles déjà présents mais il dait faire en sorte que le marché adopte la technologie du véhicule électrique. Aujourd’hui, les consommateurs avancent doucement sur ce marché et la situation ne s’améliorera pas tant qu’un vaste réseau de bornes de recharge électrique ne sera déployé. Si Telsa pouvait s’en charger, elle le ferait sans aucun doute mais ce n’est pas le cas. Pour l’instant, aucune entreprise ne peut l’assumer. Il est indispensable que les constructeurs automobiles lancent davantage de véhicules électriques.

Ainsi, en mettant à leur disposition la technologie de ses batteries, Tesla espère booster le marché et, par là même, le réseau des bornes de recharge. Dans le court terme, la start up sait que son avantage compétitif va se réduire du fait des capacités de production de ses concurrents. Mais Elon Musk garde espoir sur le développement du marché au niveau mondial.

 

Publicités