Articles récents

ManoMano récolte 60 millions d’euros pour devenir le pionnier du bricolage et du jardinage en ligne

briocolage.jpg

Manomano le groupe français qui s’est développé dans la commercialisation en ligne d’articles de jardinage et de bricolage, a finalisé le plus grand financement depuis 2013, année de sa création. Le montant est évalué à 60 millions d’euros. Le groupe ambitionne de se lancer dans la logistique, dans le marketing. Il souhaite aussi perfectionner l’offre, les services et d’engager des profits spécialisés en IT et data.

Les ambitions de ManoMano

Ce sont des fonds qui vont permettre de développer l’activité du groupe. ManoMano vient de déclarer l’obtention d’un financement à hauteur de 60 millions auprès du groupe d’investissement General Atlantic, et aussi de ses investisseurs habituels notamment Piton Capital et Bpifrance. C’est n’est guère la première transaction de cette nature pour l’enseigne française qui s’est développée dans la commercialisation d’article de jardinage et de bricolage. En effet, le groupe avait déjà obtenu l’année passée un financement de 13 millions d’euros, aussi en 2014 il a levé 2 millions d’euros et 600 000 euros en 2013. Avec ce nouveau financement le groupe va hausser ces investissements dans le domaine du marketing dans le but de conforter sa réputation. Mais aussi ils vont pouvoir améliorer les articles et les offres de services pour sa clientèle actuelle et future. Il ambitionne aussi de renforcer ces investissements dans la logistique. Toujours dans cette optique il souhaite apporter des innovations commerciales pour soutenir les commerçants et les collaborateurs dans la numérisation de leur offre. Encore plus important, il désire investir sur des profils, spécialistes IT et data, afin de renforcer son groupe d’expansion commerciale qui se trouve au niveau de l’Allemagne et du Royaume-Uni.

Une croissance accélérée

L’une des spécificités du groupe ManoMano a été de confirmer rapidement ses ambitions de se développer vers l’étranger plus particulièrement en Europe. Les activités du groupe se sont lancées depuis 2016 en Allemagne et au Royaume-Uni, et  prépare à investir 4,5 millions d’euros pour renforcer sur ces marchés stratégiques. Actuellement le marché du continent européen de jardinage et de bricolage comptabilise 188 milliards d’euros pour l’année 2016, dont un montant de 25 milliards pour la France. Mais ManoMano va devoir faire avec les géants et leaders de la distribution Castorama et Leroy Merlin.

ManoMano a été instauré en 2013. Il s’est vite développé en passant de 9 salariés à 145 à l’heure actuelle. Les articles référencés sont passés de 30 000 à 1,2 million à l’heure où on parle. Aujourd’hui le groupe affirme une clientèle qui atteint plus de 1,9 million. En plus, les cofondateurs qui affirment comptabiliser 1 100 commerçants partenaires, imputent tout sur une stratégie centrée sur l’utilisateur, un usage axée sur la data et aussi sur une équipe de bricoleurs très compétents, qui partagent tous leurs savoirs pour réussir leurs projets. Pour cette année, ManoMano table sur un chiffre d’affaires de 290 millions d’euros, dont 250 millions pour l’hexagone, contre 89 millions en 2016, dont 75, en France.

  1. La marque Hugo Boss remonte la pente Laisser une réponse
  2. Des signes satisfaisants de croissance chez Engie Laisser une réponse
  3. Les résultats d’alphabet sont freinés par l’amende de l’UE Laisser une réponse
  4. Netflix au delà des 100 millions d’abonnés Laisser une réponse
  5. Avec l’impact du marché chinois, Burberry fait plus de ventes que prévu Laisser une réponse
  6. Avec le rachat de Worldpay, Vantiv se signale dans la cour des grands Laisser une réponse
  7. Technicolor contraint de revoir ses prévisions à la baisse, à cause de la hausse du prix des puces mémoires Laisser une réponse
  8. Publicis innove avec l’IA Marcel pour contrecarrer l’action des GAFA Laisser une réponse
  9. La justice retire le permis d’exploitation de la puissante centrale de biomasse Laisser une réponse