Articles récents

La France bascule petit à petit vers les énergies renouvelables

énergies renouvelables

Tout le monde en parle et les conférences internationales se font chaque année pour en parler. Dans leurs résolutions, les Etats ont décidé de contribuer au bien-être sur la terre en réduction la production de leurs énergies fossiles. En France, ce n’est plus une théorie, mais une pratique qui porte déjà les fruits à en voir les résultats de ce deuxième trimestre de l’année publié par la RTE.

L’hydroélectricité prend le dessus

Selon le rapport communiqué par le gestionnaire du réseau de transport d’électricité, les chiffres sont encourageants. Au cours du deuxième trimestre de l’année, les énergies renouvelables ont représenté environ 31% de la production nationale d’électricité. Une avancée majeure dans ce secteur dans l’hexagone. En réalité, depuis les années 1960, les efforts sont faits dans ce domaine, mais il faut attendre la volonté de l’État et des acteurs dans cette année pour que les résultats suivent. L’hydroélectricité qui est la conversion de l’énergie hydraulique en électricité a connu une hausse considérable dans le pays. Avec les nouvelles installations, elle constitue à elle seule 20% de la production totale des énergies renouvelables. L’année précédente, les énergies renouvelables n’avaient couvert que 18,4% des de l’électricité consommée. Cette année, elle a presque doublé et d’ici 2030, l’objectif est d’atteindre les 40% termes d’énergies renouvelables.

Une course vers les énergies vertes

Depuis l’histoire de la France, c’est la première fois que les 10% sont atteints en ce qui concerne la consommation électrique dans le pays. Selon un des responsables du syndicat des énergies renouvelables, cette hausse serait provoquée par certains facteurs. Entre autres, les panneaux photovoltaïques qui produisent 8GWats d’électricité et les stocks éoliens qui s’enrichissent de 10% chaque année. En plus, les fortes précipitations de l’année précédente ont permis de remplir les bassins ce qui a permis une grande production en ce qui concerne l’hydroélectricité. Au premier trimestre de l’année, les énergies nouvelles ne représentaient que 23% de la production nationale, mais au cours de ce deuxième trimestre, la croissance de ce chiffre a été le fruit de celles de l’hydroélectrique et l’énergie éolienne. Mais, les deux prochains trimestres de l’année pourraient ne pas connaître une hausse de la production des énergies nouvelles. Avec la venue de la période estivale, la demande en consommation électrique sera plus grande et donc les énergies nouvelles seront moins demandées. Si les efforts sont maintenus, dans les prochaines années, les nouvelles énergies pourraient véritablement prendre le dessus.

  1. Polemique autour de Sanofi, Fabriquant de Depakine: des matiéres toxiques émises dans l’air Laisser une réponse
  2. Nissan annule la transaction de son fabricant de batteries avec GSR Laisser une réponse
  3. Une entrée en bourse sans levée de fonds pour Spotify Laisser une réponse
  4. Unilever met en garde les plateformes numériques Laisser une réponse
  5. Sécurité incendie : les enseignements du drame de la tour Grenfell Laisser une réponse
  6. Altice met la lumière sur ses activités Américaines et Européennes Laisser une réponse
  7. Partenariat entre Toyota et Panasonic pour les batteries de ses futures voitures électriques Laisser une réponse
  8. En bonne santé, Orange veut accélérer dans la fibre Laisser une réponse
  9. YouTube décide de recruter 10.000 modérateurs pour déceler les contenus non désirables Laisser une réponse