Articles récents

Total rachète Engie et devient le n°2 mondial du gaz naturel

Engie racheté par Total

Alors que le troisième plus grand groupe mondial dans le secteur de l’énergie, Engie, continue ses transformations, Total achète à ce groupe, ses parts de gaz naturel afin de devenir le deuxième dans ce domaine. En faisant des annonces distinctes, les deux groupes ont porté à la connaissance du public que le rachat se fera avec une valeur de 1,49 milliard de dollars.

Un accord susceptible d’évoluer

Le marché du GNL est en pleine crise, mais pourra connaître des améliorations dans les prochaines années. Cela pourrait agir sur les termes du contrat de rachat. Total devra verser jusqu’à 550 millions de dollars à Engie si le marché du gaz naturel liquéfié reprend son cours. La signature finale du contrat de rachat est fixée pour mi 2018.

Ce contrat porte essentiellement sur la collaboration de Total dans le projet Cameron LNG aux États-Unis, dans la fabrication de 10 méthaniers, le commerce international du gaz naturel, les approvisionnements de gaz dans les terminaux de gaz en Europe. Par contre, Engie ne perd pas ses parts dans l’aval : le commerce de GNL en détail aux clients et la construction d’infrastructure de regazéification.

Une transformation continuelle

Pour les responsables d’Engie, ce rachat par Total est une manière de continuer sa mutation et de se concentrer sur les activités qui sont susceptibles de générer plus de fonds, des contrats de vente à long terme, et un développement dans les énergies renouvelables et la vente des services énergétiques. Le groupe veut vendre au total 15 milliards d’actifs au géant pétrolier d’ici l’année prochaine, ce qui représente 20% de son chiffre d’affaires.

La finalisation de la cessation de ses activités dans le domaine du pétrome et du gaz s’est soldée par la transmission de son activité d’exploration et de production d’hydrocarbures à l’entreprise Neptune Energy. Isablle Kocher, la directrice générale d’Engie montre que l’affaire avec Total permet à son entreprise de bonifier « son profil risque » et de réduire les risques concernant les changements de prix des matières premières.

Un avenir meilleur

Pour Total, le renforcement dans l’utilisation du gaz naturel liquéfié, bien que le marché soit au ralenti actuellement, permet de polluer moins que le pétrole. Alors que Royal Dutch Shell demeure le premier dans le domaine du GNL après avoir racheté BG Group, Total se positionne en tant que deuxième après ce rachat. Le PDG de Total Patrick Pouyanné déclare cependant que ce rachat est une opportunité pour Total de déployer sa stratégie intégrée sur la filière du gaz et sur un marché de GNL qui croît de 5 à 6% chaque année.

 

  1. BP et ses actionnaires jouissent de la hausse des cours du brut Laisser une réponse
  2. La marque Hugo Boss remonte la pente Laisser une réponse
  3. Des signes satisfaisants de croissance chez Engie Laisser une réponse
  4. Les résultats d’alphabet sont freinés par l’amende de l’UE Laisser une réponse
  5. Netflix au delà des 100 millions d’abonnés Laisser une réponse
  6. Avec l’impact du marché chinois, Burberry fait plus de ventes que prévu Laisser une réponse
  7. Avec le rachat de Worldpay, Vantiv se signale dans la cour des grands Laisser une réponse
  8. Technicolor contraint de revoir ses prévisions à la baisse, à cause de la hausse du prix des puces mémoires Laisser une réponse
  9. Publicis innove avec l’IA Marcel pour contrecarrer l’action des GAFA Laisser une réponse